L’influence de l’environnement sur notre vitalité : stress ou stimuli ?

Les études menées par la PNEI (Psycho Neuro Endocrino Immunologie) décrivent très clairement l'impact d'un événement stressant sur l'organisme. Aujourd'hui, grâce à l'épigénétique, on sait que l'être humain est inséparable de son milieu et se comporte comme un système ouvert en interaction permanente avec son environnement (travaux de G. Lakhovsky, B. McClintock, E. Prigogyne). Ce dernier est en effet une source précieuse de stimuli indispensables à l'épanouissement de son potentiel physique, psychique, proprioceptif, émotionnel, sensoriel, ...

On sait également que le stress est le pire ennemi des cellules car il diminue leur potentiel membranaire, nécessaire pour assurer leurs échanges, leur communication et leur autorégulation. Notre bien-être et surtout notre vitalité, sont intimement liés à la qualité de la vie cellulaire, base de la cohérence de tous les systèmes organiques.