Une approche pour aborder la complexité du vivant

On peut considérer la Nutripuncture® comme un système de régulation de la transmission d'informations entre les différents groupes cellulaires : elle est bien différente de l'Acupuncture.

La notion d'énergie vitale se retrouve dans de nombreuses médecines traditionnelles holistiques, notamment en Acupuncture. Dans cette approche cosmologique on considère que le corps humain est parcouru par une énergie vitale en mouvement, le Qi, et la maladie est le résultat de sa mauvaise circulation.
La Nutripuncture® fait la synthèse entre ces conceptions ancestrales et de nombreuses découvertes de la biologie cellulaire, de la biophysique des minéraux, de la physique quantique, de la théorie de la complexité : elle décrit cette circulation vitale dans une approche holistique de l'humain, en lien avec l'environnement (source de stimuli ou de stress) qui nourrit ou perturbe son bien-être.

Pour accéder à cette compréhension, la notion de courants vitaux s'impose d'emblée et dépasse celle de méridiens, utilisée en Acupuncture. En effet les courants vitaux constituent des circuits de communication cellulaire, organisés en un réseau préférentiel de circulation de l'information vitale. Cette circulation se fait en temps réel, assurant ainsi la coopération cellulaire et la cohérence psychophysique individuelle.

Il est évident qu'il existe une relation entre les courants vitaux et les méridiens d'acupuncture mais les recherches, conduites en Nutripuncture®, ont mis en évidence l'existence de 33 courants vitaux spécifiques (28 communs à l'homme et à la femme + 5 sexués, féminins ou masculins) assurant la coopération cellulaire et la cohérence globale de la personne.